Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 09:39

        I.            Le territoire français ou les territoires français ?

Problématique : Quels sont les facteurs de différenciation au sein du territoire français, quels sont les déséquilibres qui existent au sein de ce territoire ?

A. Les différents milieux « naturels » du territoire français : doc polycopié et doc 2 p. 168 :

         Tout d’abord il est bon de noter la position de la France au sein de l’Europe. On peut ainsi affirmer que la France est un « finisterre » (finistère) continental ouvert sur 4 mers. La France est aussi un isthme (bras de terre qui se jette dans la mer) privilégié de l’Europe, car elle est au contact de nombreux pays qui vont développer avec elle des relations transfrontalières privilégiées dans le cadre de l’espace européen économique. La France est ainsi un carrefour européen important.

          Les Milieux de la France : espace naturel ou aménagé qui entoure un groupe humain.

1/ Les milieux littoraux : des milieux fragiles dont l’espace est l’objet d’une concurrence rude entre les différents acteurs spatiaux.

2/ Les milieux de montagne : des milieux qui rendent l’installation de l’homme difficile, mais qui sont néanmoins aussi l’objet de pressions de la part de l’homme

3/ Les milieux de plaine : composent la majeure partie du territoire français. Ils permettent en général une installation facile de l’homme, mais les risques d’inondations sont présents le long des fleuves et des grosses rivières.

4/ Les milieux tropicaux ou subtropicaux pour certains DROM-COM (1p 166)

Objectif :

1/ à partir des cartes proposées dans le polycopié, essayer de déterminer quels sont les différentes composantes « naturelles » du territoire français.

2/ à partir des cartes proposées essayer de déterminer quels sont les obstacles à l’installation et à la circulation des hommes. Déterminer également quelles sont a priori les espaces d’installation et de passage privilégiés du territoire français.

Trace écrite : Le relief, le climat, et les fleuves composent autant d’éléments naturels qui selon les cas de figures favorisent ou non l’installation et la circulation des hommes. Cependant, de nos jours la société française est une société développée et à ce titre le développement permet de réduire les effets des contraintes naturelles. Voyons à présent ou se répartissent la population et les activités en France.

B. Les oppositions au sein du territoire français :

1/ A l’échelle locale : une opposition ville/campagne : La population totale de la France est estimée à un peu plus de 64 millions d’habitants en janvier 2010. La densité moyenne d’habitants est de 112h/km², contre une moyenne mondiale de 37, et une moyenne européenne de 116 hab/km². Cependant cette densité moyenne cache de grandes disparités. Ainsi en France 80% de la population vit en ville, on dit que le taux d’urbanisation (pourcentage de personnes vivant en ville) est de 80%. Cela signifie donc que seulement 20% de la population vit en milieu rural (seuil de 2000 habitants pour une ville en France).

Néanmoins il faut se méfier de ces chiffres car de nos jours se développe le phénomène de périurbanisation : urbanisation qui se produit à la périphérie des villes au détriment des campagnes

2/ A l’échelle nationale : une opposition Est/Ouest qui a substantiellement diminuée.  Doc 3p 172 « Les 3 France en 1968 ». Analyser le graphique.

On observait traditionnellement une opposition entre la France de l’Est, plutôt industrielle et la France de l’Ouest, traditionnellement plus rurale. Ceci est train de s’atténuer. Pourquoi ?

Doc 7 p. 159 : « La crise de la sidérurgie en Lorraine ». Faire les 2 questions du manuel.

Document cartographique 1p. 172 : « Les grandes politiques d’aménagement du territoire jusqu’au milieu des années 1970 ».

Question : quelles ont été les actions menées en faveur d’un rééquilibrage des activités entre l’est et l’ouest de la France ?

Réponse : tout d’abord, une aide à la création d’emplois industriels pour l’ouest de la France (régions entre Nantes, Poitiers et Toulouse). Ensuite ont été aménagées des zones de rénovation rurale ;  dans ces zones l’agriculture a été très fortement modernisée, et par conséquent elle est devenue moins gourmande en main d’œuvre. Cette main d’œuvre a donc été libérée pour pouvoir occuper des emplois industriels dans les années 70.

3/ A l’échelle nationale : une opposition Paris/ province. Doc 1 p. 172

On observe une hypertrophie (développement excessif)de la capitale vis-à-vis du reste du pays. En effet Paris et son agglomération concentre 20% de la population nationale, sur 2% du territoire.

Doc 2 p. 172 : « Les raisons de la toute puissance parisienne ».

Question 1 : quels sont les éléments du texte qui expliquent la « toute puissance » parisienne.

Réponse : La survalorisation du rural-paysan jusque dans les années 50.

Question 2 : Quelles conséquences résultent de cette toute puissance pour les métropoles de province ?

Réponse : celles-ci  n’étaient pas réellement considérées comme des métropoles mais plutôt comme des villes « symbole d’une région rurale », le texte parle « d’expression urbaine de la base rurale ».

Question 3 : selon vous quels sont les éléments qui justifient aujourd’hui la suprématie parisienne (pensez au cours sur la mondialisation).

Réponse : Paris concentre aujourd’hui toutes les activités décisionnelles et les services de haut niveau. Paris est le lieu ou se trouve le pouvoir politique, économique, mais aussi culturel d’un certain point de vue.

Trace écrite : En 1947 est paru un livre de J.F. Gravier « Paris et le désert français » qui attira l’attention sur un nécessaire rééquilibrage entre Paris et la province. Cette expression soulignait aussi l’extrême centralisation parisienne des pouvoirs politiques, économiques et culturels. C’est cependant un peu plus tard que l’Etat a engagé une politique d’aménagement du territoire, avec la création de la DATAR en 1963 (délégation à l’Aménagement du Territoire et à l’action régionale).

 

 

C. Un ou des territoires français ?

    Comme nous venons de le voir le territoire français n’est pas uniforme. Un territoire étant un espace approprié (et qui possède une identité), et borné (avec des frontières), n’y’a-t-il pas alors des territoires français ?

      On peut supposer que oui, car nous avons constaté qu’il existait une France de l’Ouest, et une de l’Est qui possèdent leur propre caractères et ce malgré les atténuations récentes. Ainsi l’Ouest est plutôt perçu comme rural et agricole (et c’est le cas) tandis que l’Est serait plus industriel et urbain (c’était le cas auparavant).

     De la même manière on peut différencier une France du Nord et une France du Sud en termes de jeunesse de la population. Distribution de 2 cartes représentant les moins de 20 ans et les plus de 60 ans dans la population française en 2007.

      De plus le territoire français ne se résume pas au seul territoire métropolitain, il comprend également les DROM-COM : cf carte de la présence française dans le monde 1p. 166.

Question : Nommez tous les DROM et situez les sur la carte. Faites ensuite la même chose avec les COM.

Question 2 : quelles remarques pouvez vous faire au sujet de l’identité territoriale des ces territoires en dehors de la métropole.

Réponse : Les DROM des Antilles, ainsi que la Guyane, et aussi la Réunion appartiennent au territoire français. Cependant la culture des Antilles, ainsi que l’identité des ces îles est davantage créole que parisienne (en brossant le portait à gros traits, et sous réserves d’exceptions nombreuses bien entendu). De même le département de la Réunion est partagé entre différentes influences culturelles (française, africaine, indienne,…).

Trace écrite : On peut ainsi affirmer qu’il n’existe pas un, mais des territoires français. Cependant un des grands principes républicains qui guide notre pays est celui de l’égalité territoriale, mais aussi de la continuité territoriale. Il n’existe ainsi pas de frontières entre Paris et Fort de France par exemple, en vertu de ce principe de continuité territoriale. C’est pour cela que les DOM appartiennent à l’UE, même si pour ces derniers on utilise le terme de « régions ultrapériphériques ».

Surtout ce qui est important c’est le principe républicain de l’égalité territoriale, car c’est ce principe qui va mener à la création de politiques d’aménagement du territoire, que nous allons désormais voir.

Partager cet article

commentaires

windows 7 upgrade 09/04/2014

Now that was an informative post to read on about the French territory and its development. I was just going through the article and really appreciate the way you have explained things here in a brief manner about the French Territory.